Si on me demande pourquoi je dessine, c'est pour fuir l'agitation du monde, fuir ce monde qui tremble. Je créé donc des mondes à moi, des espaces de respiration où le temps semble s'arrêter, qui sont en accord avec ma philosophie de vie. Je projette dans un geste libératoire et spontané des formes provenant de mes rencontres, de mes souvenirs, parfois de mes rêves, ou encore du monde naturel. D'autre part, j'ai une pratique artistique qui s'articule autour de l'écriture, de l'art vidéo, de la performance, voir, de la danse contemporaine, faisant de ces disciplines des réflexions sur le monde qui m'entoure, cherchant à soulever des questionnements de l'ordre plastique et sociétal. Elles contribuent à me sentir plus libre et à envisager le geste et les mots comme des outils de circulation entre des domaines qui m'habitent. La performance me permet de sortir du cadre, d’inspecter de nouveaux territoires, de me mettre à nu, de me montrer sans pudeur et de libérer une énergie trop contenue en moi. D'une part, mon travail s'inscrit dans le champ du corps peintre, et d'autre part, dans le champ du corps rituel et identité, vu comme une célébration. If you asked me why I draw, it is to leave the agitation of the world, to leave this world that trembles. I create worlds to myself, spaces of breathing where time seems to stop, which are in agreement with my philosophy of life. I project in a liberating and spontaneous gesture forms from my meetings, my memories, sometimes my dreams, or even the natural world. On the other hand, I have an artistic practice that turns around writing, video art, performance, seeing, contemporary dance, making these disciplines reflections on the world of my life, that seeks to evoque questions of the plastic and societal order. They help me to feel freer and to think of the gesture and the words as tools of circulation between domains that inhabit me. The performance allows me to get out of the frame, to inspect new territories, to put me naked, to show me shamelessly and release an energy too contained in me. My work falls within the field of the painter's body, and on the other hand, in the field of the ritual and identity body, seen as a celebration.

Christophe Tarrerias

Né en 1982

Vis et travaille à Clermont-Ferrand

 

**********************************************************

 

2003 - 2006

DNAP, option Art, Ecole Supérieure d'Art de Clermont Communauté,

Clermont-Ferrand, 2006

 

2006 - 2008

DNSEP, option Art, Ecole Supérieure d'Art de Clermont Communauté,

Clermont-Ferrand, 2008

 

2001-2003

Bac Professionnel des métiers d'art, option communication visuel

 

**********************************************************

Présentation /Show

2019

Videobar, Videoformes, Clermont-Ferrand

 

Exposition collective / Collective exhibition

2019

Videobar, Videoformes, Clermont-Ferrand

 

2009

Tout est si simple

Clermont-Ferrand

Le grand Atelier, Ecole Supérieure d’Art de Clermont Communauté

 

2008

Plein-Air Symposium, Stary Sacz, Pologne.

Passage, Contour Mechelen, Malines, Belgique.

 

Expériences professionnelles / Personnal experience

2007

Festival du Court Métrage 2007, Clermont-Ferrand, accueil du public.

Association Lounge Car Club, Clermont-Ferrand, Création de l’association.

Festival Europavox, Auvergne, accueil du public et animation.

 

2006

Antonio Muntadas, Creux de l’Enfer, Thiers, montage et assistant de l’artiste.

 

2005

Vidéoformes 2005, montage et assistant de Gary Hill et Marc Geneix.

 

Bourse / Award

Aide à la création, DRAC Auvergne : 2007, 2017

 

Autre / Other

2019

Videoformes, artiste intervenant, vidéo jeune création

 

2018

Création de la chaîne Youtube Danser Le Monde

 

Intervenant dans les écoles, atelier art plastique, Clermont-Ferrand, Cournon d’Auvergne